Lecteurs depuis le 28/12/2010 : 183 Actuels: 1 Lecteurs du jour : 2

La rédaction

Ma photo
Noosky - Loopy
Canada
Afficher mon profil complet

Edito

Souvenirs des années soixantes-soixante dix vues par une petite Parisienne de ces temps là

A la une !

LICENCE Creative Commons License. Fourni par Blogger.

Lecteurs de passage

vendredi 4 février 2011
Ma fille est folle des sciences en tout genre  tout autant que je peux l'être de l' Histoire et nous débattions hier soir sur le sujet, quant il me prit  l'idée de lui raconter ce qu'était les sciences de la nature  quand j'étais enfant. Ce qui m'a donné le sujet de ce nouvel article.


 


Lorsque j’étais petite fille,en classe de 8 eme, notre institutrice se montrait fervente de ce qu'on appelait alors:
les travaux pratiques en leçon de chose.

 
  Il s'agissait de faire de la mini culture,je crois qu'on a tous connu cela ,bref c'était là tout un programme !
souvenez vous dans des verres à moutarde ou des pots de confiture,nous mettions une couche  un peu épaisse  de coton hydrophile,bien imbibé d'eau,sur laquelle nous posions, quelques lentilles et quelques haricots.
On arrosait régulièrement et oh ! miracle ça poussait.
Des tiges fragiles d'un blanc presque translucide,couronnées de minuscule feuilles d'un vert tendre,qui grandissaient chaque jour sous nos yeux de gamins des villes attentifs.
L'institutrice  nous nommant responsables de cette mini culture,  chacun notre tour.
Même le plus cancre de la classe y prenait grand intérêt. J'avais cru bon un beau jour,d y ajouter un pois cassé qui on s'en doute ne germa pas ! Ce qui me désola au plus haut point, moi qui me voyais déjà agricultrice... en appartement et qui me fit mériter une punition pour avoir "trafiquer" l'expérience en cours...
J'ai eu l'idée un jour de renouveler cette expérience sans le pois ,pour ma fille lui racontant comment notre prof, nous faisait faire cette expérience en classe  et comment c'était plaisant  de suivre l'évolution d' une petite plante qui croissait jour après jour sous nos yeux,  devant tout noter dans notre cahier de sciences naturelles.
Après avoir planté trois haricots dans un coton mouillé  avec mon aide, ma puce les yeux émerveillés, ce mit à surveillait  toutes les heures,la montée de des tiges qui finirent par s'incliner,se dessécher et mourir..Oui j ai toujours eu le pouce vert depuis ma tendre enfance..l'affaire avait été certes fort intéressante  mais peu gratifiante en terme de ...récolte.
Une année plus tard  en 2ème année de maternelle elle eut la chance de recommencer l'expérience avec son éducatrice,  qui cette fois réussit un peu mieux.
J ai toujours gardé dans mes souvenirs ces fameuses leçons de choses qui ont jalonnées mon primaire,et que certains instituteurs savaient rendre passionnante en nous faisant participer à quelques expériences telle celle du haricot.



 
Mais ils  y en eut bien d'autres, qui ne c'est pas retrouvé en promenade dans un parc,l'automne, ramassant des feuilles  ou des marrons et pomme de pin que nous devions ramener en classe pour  les étudier en les découpant, écrivant sur une page les différentes choses les composant et sur l autre  les dessinant bien proprement ou encore collant  feuilles et fleurs.
Ajouter une légende


Les sortie aussi les sortie au bois ou bien en forêt commentées par la maitresse, qui nous indiquait le nom des arbres,des oiseaux,nous faisant remarqué selon la saison un nid de mésange par ici un écureuil grignotant un gland par là nous indiquant la mousse au pied des arbres indiquant le nord...
Nous revenions complètement saoul d'air  fatigués mais content d'avoir vu toutes ces choses nous  petits parisiennes ...

Le lendemain nous étions misent à l'épreuve  non seulement en sciences mais aussi en français, puisse que nous devions raconter notre sortie dans une rédaction.C'était une façon amusante de nous faire découvrir les sciences naturelles et sans doute ....le français

  Aujourd'hui, du moins ici, je n'ai pas souvenir d'avoir vu ma fille ramasser quoi que ce soit pour une leçon de chose,  je me demande même si on pourrait dire encore leçon de choses,  vu qu'actuellement, les instituteurs d' ici préfèrent passer une vidéo dans la classe plutôt que de sortir leurs élèves en automne ou au printemps...Dommage ne pensez vous pas ?

Textes de Loopy (Novembre 2008)

0 Petites notes:

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser une petite note en passant

Vieux journaux

Une erreur est survenue dans ce gadget

Derniers Articles

Meteo du jour

Les Abonnes

networkedblogs